TROUPE DODO

Le DODO est une danse masquée introduit au BURKINA FASO au 19ème siècle par les commerçants musulmans Haoussa du NIGER qui l ‘on fait voyager avec eux à travers l’ Afrique de l’ ouest. A l’ origine le roi
DOULOUGOU, troisième du nom, a édicté une loi : le vendredi étant jour sacré en pays musulman , aucun chasseur ne doit sortir. Mais bien sur, un jeune homme s’ aventure a la chasse le jour interdit et il disparaît.
Qu’est- il devenu ? en partant a sa recherche, ses compagnons découvrent dans la brousse d’ étranges créatures au corps d’ homme et à la figure d’animal monstrueux : tous ceux qui ont désobéi à la loi se trouvent là en proie au délire . Depuis ce jour , le DODO (LE BIZARRE) fait revivre les combats étranges de ces êtres mi–hommes, mi–bête dans la foret sauvage.
Pour les jeunes enfants, ces fêtes sont synonymes de Carnaval, de soirées dans les cours des quartiers et de bonbons récoltés par les meilleurs danseurs.

Il célèbre la longue amitié entre l’homme et l’animal. Il est fortement inspiré des contes africains et de toutes les valeurs morales enseignées.
Aujourd’hui le DODO est pratiqué à Ouagadougou et dans une vingtaine de provinces du plateau central et des Hauts bassin du BURKINA FASO.