VIOLAINE LE FUR

Violaine Le Fur explore les champs du cinéma de la peinture et de la performance. En 2018 elle réalise un film autobiographique dans lequel elle part à la recherche de la tombe de son père à l’Ouest du Cameroun.

Sensible aux projets artistiques à visée thérapeutique,  elle crée en 2020 le collectif Yoke  du nom de sa grand mère paternel, princesse bamiléké.

L’association propose et promeut des projets attentifs à la relation aux territoires, aux individus et aux valeurs propagées. Elle travaille actuellement sur l’élaboration d’une structure écologique mélant agriculture et culture dans le village de Bassamba au Cameroun.

 

www.yoke-collectif.com